APPA'S 86 Association Pour la Protection des Abeilles

APPA'S 86   Association   Pour   la   Protection   des   Abeilles

Alliance Planétaire pour la Liberté des Semences - Vandana Shiva

 

Alliance Planétaire pour la Liberté des Semences

 

Chères Gardiens, Gardiennes, Guerrières et Guerriers des Semences,

 

De la part de Navdanya, je vous invite à participer à l’Alliance Planétaire pour la Liberté des Semences - le début d’une campagne globale visant à alerter les citoyens et les gouvernements, du monde entier, quant à la précarité sans cesse croissante de l’approvisionnement en semences - et, par conséquent, quant à la précarité sans cesse croissante de la sécurité alimentaire.

 

Nous avons créé Navdanya en 1991 afin de protéger la diversité de nos semences et de protéger les droits des fermiers à conserver, produire et échanger librement leurs semences: cette époque vit l’émergence des accords internationaux sur la protection des droits intellectuels (ADPIC) - conclus dans le cadre de l’OMC et négociés au cours du Cycle d’Uruguay qui s’est tenu de 1986 à 1994 - qui ouvrirent la porte à l’introduction des chimères transgéniques, des brevets sur les semences et du système de royalties. Un représentant de Monsanto déclara ultérieurement: «lorsque nous avons conclu ces accords, nous étions à la fois le patient et le médecin conférant le diagnostic et la thérapie». Les multinationales diagnostiquèrent une pathologie, à savoir la capacité des paysans à conserver leurs semences. Et elles préconisèrent une thérapie, à savoir l’introduction de brevets et de droits de propriété intellectuelle rendant illégale la conservation de leurs propres semences par les paysans. La semence, en tant que ressource collective, devint une marchandise commercialisée sur les marchés par les multinationales semencières.

 

Aujourd’hui, cette menace s’est encore accrue :

 

  • - Les vingt dernières années ont vu une érosion très rapide de la diversité des semences - tout autant que de la capacité à les reproduire - et une concentration rapide du contrôle des semences par une petite poignée de corporations géantes ou de multinationales.
  • - Les surfaces cultivées en maïs, en coton, en soja et en colza chimériques se sont accrues dramatiquement.
  • - En sus d’éradiquer la biodiversité alimentaire, les semences chimériques brevetées ont également annihilé les droits des paysans à conserver, produire et échanger leurs propres semences.
  • - Dans la plupart des pays du monde, dont l’Inde, de nouvelles lois semencières sont introduites qui imposent l’inscription de variétés semencières dans des catalogues nationaux - induisant par là-même l’impossibilité pour les petits paysans de cultiver leur propre diversité et les faisant plonger dans l’esclavage du marché captif mis en place par les multinationales de la semence.
  • - La contamination génétique se répand. L’Inde a perdu ses semences de coton à cause de la contamination générée par le coton chimérique Bt tandis que le Mexique, le berceau historique du maïs, a perdu 80% de ses variétés traditionnelles de maïs. Et ce ne sont que deux exemples de perte d’héritage semencier local ou national.
  • - A la suite de la contamination, les multinationales des biotechnologies attentent des procès aux paysans pour non respect des brevets. Récemment, une coalition de plus de 80 groupes s’est formée afin de monter un dossier juridique à l’encontre de Monsanto pour l’empêcher d’attenter des procès aux paysans dont les semences ont été contaminées.
  • - Plus l’érosion des ressources génétiques des paysans s’accroît, plus les paysans deviennent dépendants des semences chimériques et plus ils s’endettent. De très nombreux paysans de l’Inde ont été poussés au suicide de par leur endettement généré par le coton chimérique Bt.
  • - L’Inde a signé un accord avec les USA (“US/India Knowledge Initiative”) avec un représentant de Monsanto dans le CA. Les états sont mis sous pression pour signer des accords avec Monsanto. Un exemple en est le contrat signé par Monsanto et l’Etat du Rajasthan, en Inde, grâce auquel Monsanto aurait obtenu les droits de propriété intellectuelle sur toutes les ressources génétiques ainsi que sur toutes les recherches réalisées avec des semences dans le cadre de cet accord. Le gouvernement du Rajasthan n’annula le dit-accord que sous l’influence d’une campagne menée par Navdanya et le mouvement “Monsanto Quit India Bija Yatra”.
  • - Les pressions exercées par Monsanto sur le Gouvernement US et les pressions exercées par Monsanto, ainsi que par le Gouvernement US, sur les gouvernements de par le monde constituent une menace majeure pour le futur des semences et le futur de l’alimentation.
  • - Wikileaks a exposé les intentions du Gouvernement US de répandre l’usage des organismes chimériques en Afrique et au Pakistan. Les pressions émanant de représentants du Gouvernement US et visant à promouvoir l’usage des organismes chimériques constituent un effort direct pour soutenir le commerce des multinationales des biotechnologies et pour accroître leurs marchés.

 

Ces tendances mettent en exergue un contrôle intégral sur les ressources en semences et une destruction des fondations mêmes de l’agriculture. Au niveau planétaire, nous sommes confrontés à UNE URGENCE POUR SAUVER NOS SEMENCES.

 

La disparition de notre biodiversité et de la souveraineté de nos semences est en train de générer une crise majeure dans l’agriculture et dans la sécurité alimentaire de la planète entière. Il nous faut agir avant qu’il ne soit trop tard.

 

Les semences constituent le premier maillon de la chaîne alimentaire et la source de l’évolution future de la vie. C’est pour cela qu’il est de notre devoir intrinsèque et de notre responsabilité de les protéger et de les confier aux générations futures. La reproduction des semences et l’échange des semences, dans le monde paysan, a constitué de tous temps le fondement du maintien de la biodiversité et de notre sécurité alimentaire.

 

Je suis sûr que vous avez pris conscience de l’urgence de la situation tout aussi intimement que moi-même et que vous sentez qu’il est temps d’unir nos forces pour recouvrer nos semences et pour protéger la Liberté et la Diversité de nos Semences.

 

Collectivement, faisons de 2012 l’année pour “Sauver nos Semences” et “Recouvrer nos Semences en tant que ressources communautaires” et pour les protéger de la privatisation par le biais des brevets, des lois obligeant à les inscrire dans des catalogues nationaux, des tentative de monopolisation, de la contamination et de l’érosion génétiques.

 

Mettons en place des stratégies communes, et des actions collectives, afin que les voix des 99% de la population, dans toutes les problématiques concernant les semences, deviennent plus fortes que les harcèlements de Monsanto et des quatre autres multinationales de l’agro-chimie et des biotechnologies qui sont déterminées à contrôler les systèmes alimentaires mondiaux en volant nos semences et notre liberté.

 

De la part de Navdanya, je vous invite à contribuer au “Rapport mondial sur l’urgence de protéger nos semences” afin d’éveiller les peuples à la prise de conscience de l’amplitude du risque encouru par nos semences. Parce que la semence constitue le premier maillon de la chaîne alimentaire, l’urgence semencière va conduire à une urgence alimentaire. Il nous faut agir avant qu’il ne soit trop tard.

 

Dans le rapport sur “La Liberté et la Souveraineté de nos Semences”, nous voulons focaliser sur :

 

  • 1. L’érosion de la diversité des semences et la disparition des variétés de pollinisation ouverte.
  • 2. La menace vis à vis de l’indépendance semencière des paysans que représentent les brevets, les régulations semencières et la contamination générée par les chimères
  • génétiques.
  • 3. La menace vis à vis du secteur public de recherche agronomique.
  • 4. La concentration des multinationales dans le marché des semences.
  • 5. Les coûts croissants de l’approvisionnement en semences en raison des royalties.
  • 6. L’influence des multinationales sur les recherches des États, sur l’amélioration agronomique et sur les politiques agricoles.
  • 7. Les initiatives populaires quant à la conservation des semences et quant au recouvrement des semences en tant que bien commun.

 

Merci d’envoyer vos idées, vos espérances, vos rêves afin que nous puissions construire ensemble un mouvement fort “Occupons les Semences”. C’est avec grand plaisir que nous recevrons tous vos témoignages. Certains d’entre vous ont combattu des batailles légales à l’encontre de Monsanto, d’autres sont en train de bâtir des mouvements afin de recouvrer la Souveraineté et la Liberté de nos Semences. Toutes ces contributions sont vitales. Il nous faut développer de meilleures synergies au sein des diverses ramifications de notre mouvement. Informons-nous, les uns les autres, sur toute la planète, de ce que nous réalisons afin de protéger les semences et la liberté des semences, de ce que nous découvrons en termes de menaces, de ce que nous anticipons si les multinationales de la semence ne sont pas stoppées dans leur processus d’appropriation et de monopolisation des semences - le début de la chaîne alimentaire - et de ce que nous espérons accomplir, collectivement, quant au “Recouvrement des Semences en tant que Ressources Communautaires”.

 

Joignons nos forces afin que cette année 2012 soit l’année de la Libération des Semences et afin qu’ensemble nous puissions fomenter un futur juste et harmonieux pour les générations à venir.

//kokopelli-semences.fr



16/10/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres