APPA'S 86 Association Pour la Protection des Abeilles

APPA'S 86   Association   Pour   la   Protection   des   Abeilles

Films documentaire


A la rencontre d'un humaniste paysan

"Pierre Rabhi, au nom de la Terre"

"Pour une insurrection des consciences"

Un documentaire de Marie-Dominique Dhelsing

Pierre Rabhi, au nom de la terre

Au cinéma le 27 mars 2013
 

 

Né dans une oasis du Sud algérien d’un père forgeron, Pierre Rabhi est confié à un couple d’Européens dès son jeune âge. Il reçoit alors une éducation française tout en préservant ses racines. Arrivé en France dans les années 50, ouvrier dans une usine de la capitale, Pierre Rabhi remet en cause les valeurs de productivisme et de compétition de la modernité et décide de s’installer avec sa famille sur une ferme ardéchoise. Après s’être heurté aux pratiques désastreuses de l’agriculture intensive, il se tourne vers des méthodes respectueuses de la nature. Fort de cette réussite, c’est en 1981, au Burkina Faso, qu’il commencera à transmettre son amour de la terre et son savoir-faire agroécologique…

Transmission qu’il n’a cessé de poursuivre aux quatre coins du monde, cherchant à fertiliser les sols désertifiés, à redonner leur autonomie alimentaire aux plus démunis, à promouvoir une réconciliation entre les Hommes et la Terre-Mère et à inaugurer une nouvelle éthique de vie vers une "sobriété heureuse"… Reconnu expert international pour la sécurité alimentaire, il a participé à l’élaboration de la Convention des Nations Unies pour la lutte contre la désertification.

Pierre Rabhi a été à l’origine de nombreuses structures, nées de sa propre initiative ou de ses idées : ainsi l’association Terre & Humanisme, le Mouvement des Oasis en Tous Lieux, le centre agroécologique Les Amanins, la Ferme des enfants-Hameau des Buis et plus récemment Colibris - le Mouvement pour la terre et l'humanisme qui a lancé en janvier sa (R)évolution. 

PIERRE RABHI, AU NOM DE LA TERRE de Marie-Dominique Dhelsing sortira le 27 mars prochain au cinéma. Le film retrace l’itinéraire de ce sage, du désert algérien à son expertise internationale en sécurité alimentaire. L’histoire d’un homme et de sa capacité hors du commun à penser et à agir en fédérant ce que l’humanité a de meilleur pour préserver notre planète des souffrances qu’elle subit. "Le temps des consciences éclairées, déterminées, agissantes et tranquilles est venu".

 


28/03/2013
0 Poster un commentaire

A voir

 

 

 

Découvrir une colonie d'abeilles en plein travail, c'est entrer de plain-pied dans un monde extraordinaire : une sorte de super-cerveau dirigé par une reine qui organise la vie de cette société. Le « berger des abeilles » commence son activité par une transhumance : une visite de la ruche et le départ en pollinisation. Au fil des saisons, la ruche, ce laboratoire vivant, dévoile l'abeille, l'héroïne de cette histoire.

L'évolution de ses différents rôles programmés à l'avance - larve, sentinelle, ventileuse, nettoyeuse, bâtisseuse et butineuse -- rythme l'histoire fascinante et mystérieuse de cet insecte méconnu et des tâches passionnantes du « berger des abeilles ».
Faire travailler des insectes, les nourrir, les soigner avant qu'une maladie fasse des ravages, les transporter vers des sources mellifères, récupérer un essaim, élever une nouvelle reine constituent une belle occupation pour laquelle cet amateur doit allier connaissances apicoles et grandes notions botaniques, d'autant qu'il récolte également du miel, du pollen, de la cire, de la propolis et parfois de la gelée royale. L'observation d'un rayon où les abeilles réussissent à construire des alvéoles de cire dont le dessin parfait reste encore un mystère pour l'homme suscite une fascination pour cet insecte qui laisse rarement indifférents ceux qui l'approchent.

 

Cachée juste sous vos yeux, se joue une relation comme une autre sur Terre. Dans le nature, tout ce que vous sentez, tout ce que vous touchez, dépend des pollinisateurs. Ils sont l'essence de la vie. De leur histoire et leur survie dépend notre monde.

 

 

Home est un film documentaire sorti en 2009, écrit et réalisé par Yann Arthus-Bertrand et produit par Luc Besson

 

 

 

Une incroyable épidémie se propage de ruche en ruche. Les ruches se vident ! Les abeilles disparaissent sans laisser de traces! Elles s'éteignent par milliards, notamment aux Etats-Unis où se sont volatilisées entre 60 et 90 % des butineuses.

A ce rythme, bientôt il n'y aura plus d'abeilles et ça ne semble inquiéter personne... Pourtant les abeilles pollinisent 40% des ressources de la planète! Pas d'abeilles, pas de vie ! Nous sommes confrontés à une éradication de la population des abeilles relativement mystérieuse de par son ampleur.

Ces disparitions sont multifactorielles : pesticides, insecticides, OGM (les abeilles se nourrissent de plantes transgéniques), pollution électromagnétique (les tours de téléphonie mobile sont plus puissantes), la génétique (insémination artificielle de la reine en laboratoire)...

« Si l'abeille disparaissait du globe, l'homme n'aurait plus que quatre années à vivre. » L'auteur de cette prédiction apocalyptique ? Albert Einstein !

Les scientifiques sont alarmés car 80 % des espèces végétales ont besoin des abeilles pour être fécondées. Sans elles, ni pollinisation, et pratiquement ni fruits, ni légumes. Des Etats-Unis, au sud de la France, de l'Australie à la Chine, des scientifiques mènent l'enquête et tentent d'enrayer cette disparition qui nous concerne au plus haut point !!

Les scientifiques disent que nous risquons une catastrophe mondiale, car la majorité des abeilles ont disparu.

 

 


16/10/2012
0 Poster un commentaire

Le berger des abeilles

Découvrir une colonie d'abeilles en plein travail, c'est entrer de plain-pied dans un monde extraordinaire : une sorte de super-cerveau dirigé par une reine qui organise la vie de cette société. Le « berger des abeilles » commence son activité par une transhumance : une visite de la ruche et le départ en pollinisation. Au fil des saisons, la ruche, ce laboratoire vivant, dévoile l'abeille, l'héroïne de cette histoire.

L'évolution de ses différents rôles programmés à l'avance - larve, sentinelle, ventileuse, nettoyeuse, bâtisseuse et butineuse -- rythme l'histoire fascinante et mystérieuse de cet insecte méconnu et des tâches passionnantes du « berger des abeilles ».
Faire travailler des insectes, les nourrir, les soigner avant qu'une maladie fasse des ravages, les transporter vers des sources mellifères, récupérer un essaim, élever une nouvelle reine constituent une belle occupation pour laquelle cet amateur doit allier connaissances apicoles et grandes notions botaniques, d'autant qu'il récolte également du miel, du pollen, de la cire, de la propolis et parfois de la gelée royale. L'observation d'un rayon où les abeilles réussissent à construire des alvéoles de cire dont le dessin parfait reste encore un mystère pour l'homme suscite une fascination pour cet insecte qui laisse rarement indifférents ceux qui l'approchent.


16/10/2012
0 Poster un commentaire

Pollen

Cachée juste sous vos yeux, se joue une relation comme une autre sur Terre. Dans le nature, tout ce que vous sentez, tout ce que vous touchez, dépend des pollinisateurs. Ils sont l'essence de la vie. De leur histoire et leur survie dépend notre monde. 


16/10/2012
0 Poster un commentaire

Le mystère de la disparition des abeilles

Le mystère de la disparition des abeilles (complet) ARTE-Thema 2012

Enquête sur un désastre écologique mondial qui pourrait mettre en péril l'humanité toute entière.

Aujourd'hui, un tiers de notre nourriture dépend directement de l'abeille, le pollinisateur* agricole le plus important de notre planète. Or, depuis plusieurs années, des millions d'abeilles disparaissent mystérieusement. Pourquoi ? Serons-nous capables de faire face à cette catastrophe annoncée ?
Des ruches désertées. À l'extérieur, pas de cadavres. À l'intérieur une reine en bonne santé, des larves viables et une poignée de jeunes ouvrières affaiblies. Mais nulle trace des ouvrières. C'est le syndrome d'effondrement des colonies, un mal foudroyant qui décime les colonies d'abeilles par centaines de milliers depuis 2006. Cette situation d'urgence menace de précipiter un peu plus le déclin inexorable des abeilles. Elles constituent un rouage irremplaçable de notre agriculture. Sans abeille, pas de pollinisation des fleurs, et sans pollinisation, pas de fruits ni de légumes.

Contrainte de trouver une solution, l'humanité est confrontée à un problème aux ramifications multiples et entrecroisées, que le film de Mark Daniels décortique point par point. Il plante ainsi sa caméra dans les gigantesques champs d'amandiers de Californie, dont le poids dans l'économie locale entraîne les agriculteurs dans une perpétuelle fuite en avant. En manque d'abeilles en 2005, ils en importent en masse d'Australie; un an plus tard, le syndrome d'effondrement des colonies apparaît. Saturant leurs plantations de pesticides, obligeant des milliards d'abeilles à des transhumances éreintantes, remplaçant fréquemment leurs reines, ils jouent aux apprentis-sorciers de la biologie.

Aujourd'hui, les études scientifiques ont prouvé que nous devons faire face à une multiplicité de facteurs. Mais récemment, de nouvelles recherches ont révélé que les interactions entre ces différents facteurs amplifient fortement leurs effets. Impossible, par exemple, d'incriminer les seuls pesticides comme dans les années 1990. En revanche, combinés à un virus, ou à un champignon, les effets de ces produits pourraient être multipliés. Est-ce là la réponse à l'énigme ?

Efficace et rigoureuse, l'enquête menée par Mark Daniels, qui a nécessité 18 mois de tournage, réussit le tour de force de rendre avec clarté un problème aux enjeux complexes. Dans les champs où les abeilles butinent, derrière l'œilleton des microscopes ou auprès d'un apiculteur écossais philosophe, sa caméra fait le tour d'une planète apicole expressive et diverse, qui doute et s'interroge.




* La pollinisation est le transport des grains de pollen (élément mâle), sur le pistil (élément femelle) de la fleur pour assurer la fécondation. Ce transport est effectué par le vent, les insectes ou d'autres animaux.


16/10/2012
0 Poster un commentaire